Inauguration du Training Center par Louis Vogel à Paris Villaroche

Développement Économique / Fonds Européens / Formation

Training Center de Villaroche

Satisfaire les besoins en Ressources Humaines des entreprises aéronautiques, telle est la vocation du nouveau centre de formation installé sur le site de Paris-Villaroche.

Publié le

Training Center : une réponse aux besoins des entreprises

Le 18 avril 2018, le site de Paris Villaroche s'est officiellement doté d’un pôle de formation aux métiers de l’aéronautique. Ce projet validé par le Comité de sélection et de suivi du Programme ITI (Investissement Territorial Intégré) de la Communauté d’Agglomération Melun Val de Seine est aujourd’hui devenu le Training Center. Porté par le Syndicat mixte du pôle d'activités de Villaroche (Sympav), il doit permettre de répondre au mieux aux besoins de recrutement des entreprises du secteur. Avec 8 000 salariés représentant une cinquantaine de sociétés, dont 7 500 pour le groupe Safran, Paris Villaroche est un des atouts économiques majeurs du territoire.

Une offre de formation spécialisée et flexible 

Implanté sur le site, le Training Center dispense un apprentissage flexible et adapté au parcours de chacun des bénéficiaires. En effet, ce pôle répond au critère d’objectif individuel inscrit dans la réforme du système de la formation, en vigueur depuis le 1er janvier 2019. Ces formations, destinées en priorité aux demandeurs d’emploi et aux jeunes inactifs, sans limite d’âge et sans sélection préalable, constitue un véritable tremplin vers l’obtention d’un CDI.  

Le club des entreprises de Paris Villaroche jouera un rôle important, puisqu’il permettra d’identifier les problématiques de recrutement de ses membres.  

Un dispositif financé par les Fonds Européens

Après cette phase d’expérimentation, ce dispositif - financé durant deux années par le Fonds social européen (FSE) - a vocation à être pérennisé, dynamisant ainsi l’attractivité du territoire. Rappelons qu’en France, le secteur aéronautique souffre d’un manque de personnel formé, puisque 110 000 emplois restent à pourvoir dans les métiers de base, tels les opérateurs à commande numérique ou les techniciens en contrôle qualité.

 

À lire aussi sur notre site internet

Localiser

J'ai mon mot à dire

Réagissez aux informations de cette page.
Nous vous répondrons.